retour à la page d'accueil

Endurose : le 1er enduro féminin, en Beaujolais

Short versions :

Pour recevoir notre newsletter

 
Actualités
Page Facebook de l'Endurose
Contact
Hébergement
Le TTTB

Endurose : Kezako
L'Essentiel
Principe
Pourquoi l'Endurose
Annexe : l'Enduro, Kezako ?

Edition 2017
Dossier d'inscription

Edition 2016
Affiche
La course
Résultat scratch
Photos Officielles
Galerie Préparatifs
Dossier d'inscription
Liste concurrentes
La FFM au féminin

Edition 2006
Affiche
La course
Liste concurrentes
Résultats
Hommage aux bénévoles

Edition 2005
Affiche
La Course
Liste concurrentes
Résultats
Trophée par équipes
Photos

Edition 2004
Affiche
Liste inscrites
Randonnée pour les motivées

Edition 2003
La Course
Résultats

Edition 2002
La Course
Résultats

Edition 2001
La Course
Résultats
Photos
Témoignages

L'Enduro, Kezako ?

Imprimer la page

Petit glossaire pour ceux qui découvrent la discipline

Enduro : une des trois disciplines principales de la moto tout-terrain (cross, trial, enduro). Alors que le cross est un sport de vitesse pure sur circuit fermé et accidenté et le trial un sport de franchissement avec des machines très légères, l'enduro est, comme son nom le suggère, un sport de régularité sur une longue durée (environ 5 ou 6 heures). Il s'agit d'être régulier sur les étapes de liaison (ni trop vite, ni trop lent) et de se départager sur les épreuves spéciales qui entrecoupent la course.

Etape de liaison : Etape qui a lieu sur chemin, parfois sur route. Elle doit se parcourir en un temps imparti prévu au départ par les organisateurs. Chaque tour comporte en général 3 ou 4 étapes de liaison d'une longueur moyenne de 20 km, soit au total environ 60 km.

Contrôle horaire (ou CH) : A la fin de chaque étape de liaison, il y a un CH. Il faut pointer à l'heure prévue précisément, ni trop tard, ni trop tôt sous peine de pénalités.

Contrôle de passage (ou CP) : Afin de vérifier que les concurrents suivent bien le parcours fléché par les organisateurs, ils doivent faire perforer un carton aux CP qui sont placés à des endroits stratégiques pour éviter les raccourcis et les contournements de passages difficiles.

Epreuve spéciale (ou Spéciale) : Alors que la régularité prime sur le parcours, il faut tout de même départager les concurrents. Ils le sont sur les épreuves dites spéciales qui font en général quelques kilométres et qui sont chronométrées. Il y a en général une ou deux spéciales par tour. Les concurrents sont donc chronométrés entre 2 et 6 fois dans la journée. C'est la somme des temps des différentes spéciales qui désigne le vainqueur.

Spéciale banderolée (ou Banderolée) : Type de spéciale qui tire son nom des banderolles utilisées pour tracer le parcours (en général sur un pré). Cette appelation est en général utilisée par opposition aux spéciales en ligne qui sont tracées sur des chemins (donc sans banderolles). Les banderollées sont plus sinueuses et donc moins rapides que les spéciales en ligne.

Assistance : le rôle de l'assistance est déterminant en enduro, car du fait de la durée de l'épreuve, il faut assurer le ravitaillement aussi bien en carburant et en mécanique qu'en nourriture et en boisson, voire en information de toute sorte (chrono, difficulté des liaisons, état de la spéciale, etc.). L'assistance doit donc être présente aux endroits stratégiques (les CH et le départ des spéciales) afin que le concurrent ait toutes ses chances.


   
Versioin française résumée English espanol Italiano Deutsch Português