retour à la page d'accueil

Endurose : le 1er enduro féminin, en Beaujolais

Short versions :

Pour recevoir notre newsletter

 
Actualités
Page Facebook de l'Endurose
Contact
Hébergement
Le TTTB

Endurose : Kezako
L'Essentiel
Principe
Pourquoi l'Endurose
Annexe : l'Enduro, Kezako ?

Edition 2017
Dossier d'inscription

Edition 2016
Affiche
La course
Résultat scratch
Photos Officielles
Galerie Préparatifs
Dossier d'inscription
Liste concurrentes
La FFM au féminin

Edition 2006
Affiche
La course
Liste concurrentes
Résultats
Hommage aux bénévoles

Edition 2005
Affiche
La Course
Liste concurrentes
Résultats
Trophée par équipes
Photos

Edition 2004
Affiche
Liste inscrites
Randonnée pour les motivées

Edition 2003
La Course
Résultats

Edition 2002
La Course
Résultats

Edition 2001
La Course
Résultats
Photos
Témoignages

Alice GENESTE
remporte brillamment la deuxième édition de l’ENDUROSE

Alice GENESTE vainqueur de l'édition 2002 malgré une épaule  douloureuseMalgré un début de journée orageux, l’Endurose 2002 a tenu ses promesses.
La météo est finalement passée au beau fixe et le terrain un peu glissant du matin a laissé la place à un terrain sec mais sans poussière, à la grande satisfaction des concurrentes. La boucle beaujolaise de 60 km et ses 2 spéciales ont fait l’unanimité encore une fois.

Malgré l’absence regrettée des Italiennes qui avaient marqué les esprits en 2001, toutes les meilleures étaient là (à l’exception notable de Marie DUQUENNE qui s’est malheureusement blessée la semaine précédant l’épreuve). Le plateauétait européen de façon marquée avec la présence de plus de 10 concurrentes belges, suisses, allemandes et italiennes sur les 121 concurrentes finalement présentes.

Ludivine PUY malheureuse sur l'enduro se concentre pour la super finaleLudivine PUY, qui n’avait pas pu venir l’année passée, était bien là cette fois pour conquérir le titre. Mais dès le départ, ses espoirs vont s’envoler car dès la première des cinq spéciales, un problème mécanique lui fait perdre 5 minutes. Dès lors, plus aucune chance de l’emporter malgré ses premières places au scratch sur les 4 autres chronos. C’est Alice GENESTE qui, du coup, en profite pour s’imposer cette année avec une première et 3 secondes places sur les spéciales. La charmante et sympathique Alice a fait une belle progression cette année car elle n’était « que » 6ème à la première édition mais son naturel et sa détermination ont fait le reste. Avec 3 secondes places sur les spéciales, Laurence DUROSIER (brillante première française en 2001) monte sur la seconde place du podium. Et c’est Claudine DO qui rafle une belle troisième place devant Audrey ROSSAT et Cendrine ABRIAL.

Cendrine ABRIAL met du gros gazLa Super finale sur prairie, qui ne compte pas pour le classement officiel, a tout de même permis de donner lieu à de belles bagarres mais surtout de s’apercevoir à quel point Ludivine PUY domine l’enduro féminin en ce moment. L’écart sur les spéciales était déjà important (plus de 20 secondes au moins sur chaque spéciale par rapport la deuxième) mais la comparaison directe grâce aux départs en ligne montre à quel point son expérience du super motard et des compétitions de toute nature la placent hors du peloton. Elle remporte aisément la super finale, effaçant un peu son échec à l’Endurose proprement dit, suivie par Audrey ROSSAT et Laëtitia FASSIER qui n’en déméritent pas pour autant tant les places furent chères à gagner.

Cette édition a en tout cas montré que l’Enduro féminin commence à gagner les esprits,et révélé des jeunes filles sans complexe qui, en se faisant plaisir sur les chemins, n’oublient pas de tourner la poignée quand le chrono se met en route.

(Quelques photos)

   
Versioin française résumée English espanol Italiano Deutsch Português